Lu sur le site des Chroniques de l'Imaginaire...

Quelle fin en fanfare... On en viendrait presque à regretter qu'Arthur Ténor signe avec Le Crépuscule des Magiciens le dernier opus de la "Kendhiliade". Mais quel bonheur en même temps de connaître enfin le fin mot de l'histoire. Et je salue personnellement l'initiative conjointe de l'auteur et de son éditeur: non seulement ils usent à bon escient des nouvelles technologies en permettant à leurs lecteurs de trouver le dernier chapitre du roman sur internet, mais le roman est construit de manière à se terminer, si le lecteur le désire, avec le dernier chapitre sur papier. Ainsi, on a la possibilité de se créer son propre suspense : veut-on connaître cette fameuse malédiction, ou veut-on garder ses propres déductions vierges de tout point final ? Et il était même possible de consulter cette page web avant même d'avoir lu l'ouvrage. De quoi susciter l'impatience du lecteur.

J'ajouterai de plus que la page est très praticable même pour les plus hypo-technologiques d'entre nous, et que le visuel en vaut le détour... Bref un joli tour que nous a joué là le père de notre Elfe au Dragon préféré. Sixième ouvrage sur Kendhil et toujours un roman qui se lit tout seul et qui nous laisse haletant de tant de péripéties. Il ne nous reste alors plus qu'une seule solution: relire l'intégralité de l'œuvre depuis le premier tome !

Ecrite par Pantalaimon, le 19 Février 2011 à 13:02 dans la rubrique Roman Jeunesse .

http://climaginaire.joueb.com/news/le-crepuscule-des-magiciens-l-elfe-au-dragon-tome-6